Faîtes le plein de Substances !

février 28th, 2014  |  Published in A la une !, Inspis : docs

Cela fait bien longtemps que je ne n’ai pas fait l’effort de mettre à jour la liste d’inspis historiques pour le jeu ; c’est un tort. Les bouquins s’empilent sur mon chevet et dans ma bibliothèque et on n’en trouve guère de traces sur ce site. Je promets de réparer l’affront et de faire de ce site la vraie médiagraphie de Terra Incognita : Voyages aux Pays de Nulle Part.

Allez, hop, on commence immédiatement avec un bel ouvrage pas trop cher (25 euros) paru aux éditions Ouest-France. En le feuilletant, j’ai tout de suite pensé qu’il pourrait me donner quelques idées de Substances d’origine végétales à même de motiver plus d’un Voyageur à affronter l’Inconnu.

Il s’agit de 50 plantes qui ont changé le cours de l’Histoire. Bon, le titre est un poil grandiloquent mais vous voyez l’esprit, n’est-ce pas ? L’histoire de la domestication des plantes, de l’évolution de leurs utilisations par l’homme, de leur éventuelle consommation alimentaire, etc. Bref, on est en plein dans la définition des Substances de Terra Incognita : des produits (ici végétaux) qui viennent d’être découverts et dont on cherche à tirer mille Prodiges ou au moins des trésors conséquents.

Le livre est très joli, affectant un peu la présentation un peu « à l’ancienne » d’un herbier, tout en couleurs avec une abondante iconographie. Le texte, lui, manque un peu de souffle. C’est sans doute dû au fait qu’il s’agit là d’une traduction et, surtout, à la présentation uniquement sous forme de « fiches » (une par plante) qui s’enchaînent selon un plan indéterminé (enfin, pour moi, qui reste un mystère, en tout cas…). A l’inverse, cela facilite la consultation utilitaire du manuel. En 4-5 pages, vous vous mettez en tête l’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur telle ou telle plante.

L’usage pour Terra Incognita est assez évident : l’histoire passionnante de plantes comme le café, le tabac, les tulipes (il faut que j’écrive un jour un scénario autour de la tulipomania !), etc. fait naître aussitôt des envies d’expéditions botaniques pour aller herboriser du côté de Nulle Part. J’en conseille donc l’achat à titre d’usuel.

A noter que ce livre appartient à une trilogie qui, sans surprise, décline le concept au niveau des animaux et, surtout pour notre propos, en minéraux. Je ne sais pas encore ce qu’ils valent mais je pense me laisser tenter par celui sur les minéraux, sujet que, a priori, je maîtrise bien mal.

Si jamais vous connaissez, vous, un de ces livres, n’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire.

Share

Leave a Response

Menu

Recherche


Dans les nuages...

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg