Fugue parisienne #1 : le Google Street View du XVIIIe siècle

janvier 8th, 2018  |  Published in A la une !, Aides de jeu

Voici donc le premier volet d’une nouvelle série de courts articles consacrés à quelques compléments utiles au supplément Paris, souvent dissimulés ici ou là dans les recoins du web.

Commençons par une source d’inspiration majeure de ce supplément : le fabuleux plan dit de Turgot.

Le plan dit de Turgot est un plan de la ville de Paris, réalisé entre 1734 et 1739 à la demande du prévôt des marchands (Turgot, donc…) par Louis Bretez. Il représente Paris en « perspective cavalière » (les fans de RPG vidéo diraient en « vue isométrique ») à l’échelle 1/400 environ.

Les puristes diront que les années 1730, ce n’est pas pareil que la fin des années 1710. Certes. Cela dit, les automates, les ballons dirigeables et les élixirs de Longue-Vie n’existaient pas non plus dans la stricte vérité historique. Et toc.

Alors, bien sûr, le supplément consacré à la capitale du Roi-Soleil comporte déjà une magnifique carte signée Maxime Plasse. Ne la jetez pas ! Je vous garantis sur la foi de mon expérience qu’elle est *beaucoup* plus facile à utiliser que le plan de Turgot en jeu. Notamment du fait de l’orientation toute chelou (sud-est 0_°) de ce dernier. Et aussi du fait qu’il est découpé en planches adaptées aux pages d’un livre (pas de scrolling, non ^^). Et enfin du fait qu’il ne possède évidemment pas de renvois et légendes en accord avec les infos du supplément. Bref, le plan de Maxime Plasse, c’est le bien.

ti paris 3

Il n’empêche qu’avoir les planches du plan de Turgot sous la main virtuelle n’est pas totalement inutile non plus.

Cela tombe bien. L’excellent site de la BNF, Gallica, en offre un accès relativement facile ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b531364413/

turgot vue

Il faut naviguer entre les planches, ce n’est pas hyper intuitif, par contre, la qualité de numérisation est excellente, bien meilleure que ce qu’on peut trouver ailleurs (à ma connaissance). Du coup, on peut zoomer comme des fou-fous au point que la blague du titre sur le parallèle avec Google Street View est à peine exagérée. Je vous ai mis un exemple ci-dessous avec le zoom maximum possible. Ici autour du Pont Marie qui permet d’accéder à l’île de la Cité.

turgot zoom

Bon, OK, il manque les gens, les animaux, etc. mais avouez que c’est plutôt inspirant, non ? Pour avoir de quoi décrire à la volée lors d’une improvisation, c’est impeccable. Si vous maîtrisez façon Hollywood, vous pouvez même projeter l’image du quartier dans lequel l’action se déroule pour aider les joueurs à se faire une idée. Enfin, de façon plus tradi, vous pouvez vous créer en amont les plans utiles à votre scénario en imprimant les images.

Pour aller plus loin dans l’exploitation du plan, je ne saurais trop vous conseiller l’ouvrage suivant qui en reproduit l’ensemble des planches agrémentées de vues d’époque (tableaux, gravures, etc.) et de textes synthétiques qui redonnent vie au Paris des années 1730. Pas forcément évident à trouver ni super donné, cet album sera toutefois un investissement sûr. Presque un sourcebook pour le jeu.

Share

Leave a Response

Menu

Recherche


Dans les nuages...

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg