Fugue parisienne #4 : la porte des étoiles

février 15th, 2018  |  Published in A la une !, Inspis : docs

Un des attraits de Terra Incognita (AMTTTTHA et tout ^^) est le va-et-vient baroque qu’il permet entre réalité et fantasmes. Ainsi, comme vous le savez, les gens de l’époque de Terra Incognita sont soudain très intéressés par tout ce qui se passe dans les Cieux. Or, il y a 350 ans, dans le vraie réalité historique, Paris se dotait en effet de son Observatoire Royal. Coïncidence ? Je ne crois pas non…

Voilà un lieu parisien fascinant qui, peut-être, aurait mérité un développement encore plus conséquent (il est évoqué dans le livret 4) dans le supplément Paris. Cette « fugue », écrite à l’occasion de ce 350e anniversaire, est l’occasion de développer un peu le sujet.

observatoire plan

Pour faire le lien avec une « fugue » précédente, voici tout d’abord l’état de l’Observatoire au début du XVIIIe siècle selon le plan dit de Turgot. On le voit : avec ses curieux instruments dressés vers le ciel et son enceinte de pierre qui le protège des yeux curieux des Parisiens, le lieu a déjà de quoi apparaître comme un site d’exotisme et de Prodiges en plein Paris.

Pour en savoir plus, on peut se tourner vers le site web de la commémoration des 350 ans. Il n’est pas très focalisé sur l’histoire du lieu mais il propose quand même une chronologie interactive très bien faite. A droite, vus trouverez les dates clefs du lieu : en passant votre souris, vous changez les images associées aux dates et en cliquant dessus vous accédez aux textes qui vous intéressent. C’est là : http://350ans.obspm.fr/fr/exposition-virtuelle/revivre-notre-histoire

observatoire vr

Le site web propose aussi une exploration virtuelle du lieu. Alors, bien sûr, du fait des nombreux aménagements effectués au fil des avancées de la science des étoiles, le bâtiment n’a plus grand chose à voir avec ce qu’il était au début du XVIIIe siècle. Mais, après tout, la structure d’ensemble reste d’époque et ion peut imaginer que les avancées uchroniques propres à TI ait permis de doter le bâtiment d’une coupole et de lunettes proches de celles qui l’ornent aujourd’hui.

Vous y accéderez par ici : http://350ans.obspm.fr/fr/paris La navigation s’y fait très simplement selon l’interface de Google Street View.

La BNF, de son côté, nous propose un article en manière d’échangeur qui nous conduit vers quelques recoins de son tentaculaire Gallica pour découvrir des images d’époque ou encore des traités astronomiques publiés suite aux travaux réalisés dans l’Observatoire. De quoi piocher quelques idées intrigantes pour de futurs scénarios ? http://gallica.bnf.fr/blog/12102017/350-ans-de-sciences-lobservatoire-de-paris

Share

Leave a Response

Menu

Recherche


Dans les nuages...

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg