La nuit vous appartient

octobre 12th, 2016  |  Published in A la une !, Inspis : docs

Note : cet article vous est à nouveau proposé par François-Xavier Cuende, grand sympathisant à la cause qui vous avait jadis était présenté en détails ici même : http://www.paysdenullepart.fr/le-role-dequipage-2-francois-xavier-cuende/ Et en plus, ça a l’air de prendre !

En ces temps terra-incognitesques, le Roi Louis se veut soleil immortel, astre plus brillant que tous les autres, et les Lumières naissantes cherchent à repousser les ténèbres de l’obscurantisme. Pourtant, la réalité rattrape chaque être de ces terres connues ou inconnues : au fil des saisons, et même en ces latitudes extrêmes comme celle de la mythique Thulé, la nuit continue à occuper une part important de la vie. N’en déplaise au Roi lui-même, Hélios doit, chaque jour, tirer sa révérence et faire place à Séléné et à son manteau de nuit.

vernet-nuit

A cette époque, la nuit est un univers à part entière, kaléidoscopique en tons de noirs et de gris, et parfois en éclairs de couleurs. Qu’elle noie les rues de la ville ou les étendues de la campagne, la nuit est un territoire qui nourrit les rêves et les cauchemars des hommes, et qui souvent échappe au contrôle des différents pouvoirs, celui des princes comme celui des Églises, celui de l’éclairage public comme celui des directeurs de conscience. Elle est donc un territoire de liberté autant que de peur, de réalité autant que d’imagination.

Elle n’est surtout pas un temps vide de vie, un simple temps de sommeil. Elle est habitée de grands seigneurs faisant tirer des feux d’artifice pour vaincre l’obscurité, archers du guet nocturne, paysans partageant une veillée au coin du feu, gentilshommes libertins en quête d’un tardif souper fin ou d’un bal masqué, voleurs de cadavres, dévots priant les Matines, flâneurs insouciants, sorciers préparant quelque mauvais coup, étudiants tapageurs, malandrins embusqués au détour d’un bois ou d’un cabaret, astronome pointant sa lunette sur ce qu’il pense être un signe, gabelous et contrebandiers jouant aux chats et aux souris, âmes en peine espérant qu’on leur accorde enfin le repos, chiens errants, chouettes inquiétantes, loups tenaillés par la faim.

9782213631400-t

Les monographies traitant de la nuit et abordables pour le grand public sont plutôt rares ; il est donc opportun de souligner celles dans lesquelles Maistres et joueurs de Terra Incognita trouveront matière à inspiration sans risquer l’apoplexie ni la ruine de leur cassette. Ainsi, fouillant et interprétant des sources premières et variées (mémoires personnels, actes judiciaires, journaux, études théologiques, œuvres littéraires, etc.), Alain Cabantous, avec son Histoire de la nuit – XVIIe-XVIIIe siècle (Fayard, 2009, EAN 9782213631400) incite ses lecteurs à considérer la nuit comme bien plus que le simple « envers du jour ».

Osez donc vous emparer de la nuit et y vivre des aventures dans ces heures loin d’être sombres et monotones !

http://www.fayard.fr/histoire-de-la-nuit-9782213631400

Share

Leave a Response

Menu

Recherche


Dans les nuages...

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg