Le rôle d’équipage (1) : Damien Rocroy

juin 1st, 2014  |  Published in A la une !, Blog

Cet article inaugure une série qui me tient particulièrement à cœur : vous présenter les vrais gens qui participent (à part moi himself moi-même en personne) à la gamme de Terra Incognita : Voyages aux Pays de Nulle Part.

Dans ce but, je leur ai demandé de bien vouloir répondre à une petite interview, mi-fantaisiste, mi-sérieuse.

Le premier de ces messieurs est pourtant la dernière recrue, Damien Rocroy. Injuste, pas vrai ? Non, en fait, il s’agit de coller à l’actu et de lui offrir l’occasion de vous parler entre les lignes de la prochaine parution pour Terra Incognita, le Mercure Céleste #2.

1.    Bonjour moussaillon ! Rappelle-moi ton nom et tes états de service.

Bien le bonjour Capitaine ! Je suis donc Damien Rocroy et par un heureux hasard mon patronyme fait référence à une bataille historique : la victoire du Grand Condé en 1643 sur les tercios espagnols, la plus terrible infanterie d’Europe, jusqu’alors invaincue…

Glose historique à part, en tant que jeune mousse, j’ai commencé par développer le jeu Nephilim. Apportant ma pierre au background et aux campagnes du jeu chez Multisim (les Bohémiens, le final des Chroniques de l’Apocalypse ou Al Mugawir). Par la suite, souffrant d’une santé capricieuse, je me suis tenu à l’écart de l’édition ludique jusqu’à la découverte en 2012 d’un remède (certains diraient un élixir !) qui m’a rendu la vigueur nécessaire pour revenir, avec passion, vous narrer mes songes et mes explorations de nouvelles contrées imaginaires. Cela a commencé, par un curieux hasard de calendrier, avec la quatrième édition de Nephilim, où j’ai développé l’alchimie et le scénario Vestiges du Théâtre Solaire, puis quelques scénarios pour la gamme « 6… » des XII Singes, et me voilà !

2. Pourrais-tu nous expliquer comment tu es monté à bord de cette expédition vers les Terres Inconnues ?

Très simplement, je joue au jeu de rôle depuis maintenant vingt-deux années. J’ai toujours été attentif à ce qui se développe dans le milieu mais cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu de vrai coup de cœur. Et c’est là que Terra Incognita est arrivé. Le jeu faisait très fort : non seulement il se déroulait dans une période que j’affectionne mais en plus il développait l’imaginaire et les sciences foutraques d’avant la révolution scientifique (il faut dire que j’ai une formation d’historien des sciences spécialisé dans l’époque moderne). Enfin, j’adore les situations de jeu où une équipe de bras cassés ou de types pas forcément taillés pour être des héros représentent le seul rempart face à la norme. Bref, ce jeu m’a fait de l’œil !

J’ai donc fait part de mon enthousiasme à Sébastien Célerin des XII Singes qui m’a plus tard confirmé que la gamme cherchait de nouvelles plumes pour étoffer l’univers du jeu et les fameuses Terra Incognita. J’ai donc sauté sur l’occasion, fait quelques propositions et, après aval de Julien, voilà que le pays de l’El Dorado me tendait les bras !

3. Bien, bien, bien. Et à quelle(s) tâche(s) as-tu été affecté jusqu’à présent ?

Je viens donc d’achever l’écriture du Mercure Céleste consacré à l’El Dorado (parution en juin si tout va bien), une contrée centrée autour de la fameuse et mystérieuse cité de Manoa, que les érudits situent quelque part entre l’Orénoque et le fleuve Amazone. Un vaste pays, bordé de colonies jalouses les unes des autres, où les Jésuites et certains gouverneurs ont leurs propres plans. En sus de ces pays de là-bas, la jungle amazonienne, difficilement explorée, regorge de mystères et de personnages pittoresques, les femmes y tiennent un rôle certains…

 4. Et là ? As-tu un ordre de mission actuellement ?

Hum… Disons que j’ai beaucoup d’idées pour ce jeu. Un nouveau Mercure Céleste est dans les tuyaux, espérons que ce ne soit pas le dernier ! Je caresse également l’idée de délivrer un gros scénario pour la gamme dans un prochain temps mais nous n’en sommes pas encore là…

5. Mmmm, et si tu étais une des Figures du jeu, qui serais-tu ?

Un alchimiste, bien évidemment ! Mais en même temps, ce serait un peu trop facile… Du coup, si je devais en choisir une autre, je crois que je pencherai pour le Basteleur en rupture de troupe, j’ai toujours eu un faible pour les artistes et les incompris. Je me verrais parfaitement tenir ce rôle, saoulant l’équipage de ma prose et de mes déclamations ! C’est mon côté grande gueule à la table de jeu. Et je ne crois pas que mon MJ du Trône de fer (où je joue un fourbe Dornien) me contredirait, ni mon autre MJ à Cthulhu non plus d’ailleurs…

6. Au quotidien, quelle est ta principale source de Sérendipité ?

Je pense que la musique tient une place prépondérante dans ma vie. C’est une de mes très grandes passions et elle l’a longtemps disputée à la création de jeu. J’écoute principalement du rock, de l’électro et du jazz mais je m’intéresse aussi aux musiques du monde et à la musique classique (instrumentale majoritairement, j’ai une tolérance modérée à l’opéra mais ma dame de cœur entreprend de parfaire ma culture de ce côté-là). Contrairement à bon nombre de rôlistes, j’ai un intérêt limité pour les bandes originales de film par contre.

Share

Leave a Response

Menu

Recherche


Dans les nuages...

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg